Début janvier 2021, ce sont déjà 75 millions vues, tous médias confondus, que comptabilisait le concert de Jean-Michel Jarre donné le 31 décembre dernier, dans une version 3D de Notre-Dame de Paris. Une création nommée « Welcome to the other side » mise au point grâce aux savoir-faire de la start-up française VRrOOm, spécialisée dans la conception d’univers virtuels pour des événements culturels. Derrière leurs écrans, la plupart des spectateurs ont pu découvrir l’avatar de l’artiste projeté en plein cœur de la cathédrale numérisée, mais également sa version en chair et en os dans sa combinaison de motion capture en studio, ainsi qu’un laser show sur la façade de l’édifice également reproduite en 3D. Un vrai challenge technique, auquel s’ajoute celui de la présence d’un public dans le monument. « VRChat est le logiciel que nous utilisons pour permettre la présence de spectateurs via un ordinateur ou un casque de réalité virtuelle. Comme dans un jeu vidéo, c’est à travers leurs avatars qu’ils ont pu voir Jean-Michel Jarre en concert live », explique Maud Clavier, experte en réalité virtuelle et actuelle coordinatrice d’événements pour VRrOOm.

Marie Frumholtz
Marie Frumholtz
Plume Journaliste