Une chronique Nova x Chut!

La santé mentale des ados en jeu

Une plainte pas tout à fait comme les autres a été déposée à Seattle il y a quelques semaines. Les établissements scolaires de la ville accusent Meta propriétaire d’Instagram, et aussi Google, Snapchat ou TikTok d’être responsables de troubles psychologiques chez leurs élèves, nous rapporte le journal Les Echos. Il est reproché à tous ces réseaux sociaux de créer des expériences provoquant des troubles de la santé mentale des plus jeunes. Anxiété, dépression et suicide sont malheureusement au rendez-vous.

Cela fait écho bien sûr à ce que nos adolescent·es français·es vivent également tous les jours, comme le prouve la triste actualité. Eux et elles aussi doivent faire face à cette surexposition face aux écrans, à trop de sédentarité induite par de nouveaux comportements sociaux, au cyberharcèlement, à une perte d’estime de soi face aux images renvoyées par les réseaux, et qui entrainent des troubles psychiques.

A lécole

En France, 55% des enfants de 7-14 ans ont un smartphone, selon une étude du Cabinet Junior City. L’entrée au collège est souvent l’étape déterminante pour passer le cap. Mais cette barrière a tendance à s’éroder année après année. L’achat d’un smartphone devient un marqueur pour beaucoup de parents de l’entrée de leur enfant dans une nouvelle étape de leur vie, celle de l’adolescence et de plus d’autonomie. C’est aussi un outil d’émancipation fort, qui ouvre aux enfants plus qu’une fenêtre sur le monde, mais aussi sur du YouTube, à gogo, et les réseaux sociaux, ceux-là même incriminer pour leur effet sur la santé mentale, et la santé tout court.

Les cours d’enseignement moral et civique (appelé avant Education Civique) sont l’occasion pour les jeunes d’évoquer ces sujets en classe. C’est aussi en sixième, en cours de Technologie que les élèves français sont censé·es étudier l’usage raisonné des technologies de l’information et de la communication. Et pas seulement. Cette matière offre une porte ouverte vers tout un secteur en plein explosion, un secteur qui impacte notre vie personnelle comme professionnelle, un secteur qui transforme tous nos métiers aujourd’hui et qui les transformera complètement demain, la Tech / le numérique. 

Qu'est-ce qu'on va faire de toi ?

Et pourtant, cette heure de techno hebdomadaire doit disparaître en septembre prochain en classe de 6ème, au profit d’une heure de plus de soutien ou d’approfondissement en français et en mathématiques, par décision de l’Education Nationale et de son Ministre Pap Ndiaye. Nous, chez Chut!, cela nous fait penser au livre de Nicolas Hazard, paru en mai 2022, Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? – 21 métiers du futur à l’ère des robots et de l’Intelligence artificielle. « 85% des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore. Dans tous les secteurs d’activité, les nouvelles technologies permettent d’inventer des entreprises et des professions d’avenir », nous dit-il. 

On peut dès lors se demander si l’avenir de nos enfants et même l’avenir de la France repose sur cette heure si symbolique qui disparaît dès septembre 2023. On peut se poser la question. De notre côté, chez Chut!, parce qu’il ne s’agit pas d’une matière à traiter seulement à la marge, nous mettons notre pierre à l’édifice, en lançant bientôt Chut! Explore, le 1er magazine papier pour accompagner les ados dans le monde du numérique et des technologies. 

Plus d'infos sur
Chut! Explore