Il est 3 heures du matin et Marie, 24 ans, fixe encore son plafond. Ça ne lui arrive pas tous les jours, mais quand elle passe une nuit pareille, elle finit par agripper son portable et ouvrir YouTube. « Je lance une vidéo qui s’appelle Hypnose pour dormir, et ça fonctionne. Il fait un décompte en partant de cinq, mais à deux je suis déjà en train de dormir profondément ». Elle ne le sait pas, mais ça lui fait un point commun avec Emmanuele, qui a le même réflexe en cas d’insomnie. « Le flux de parole me permet de déconnecter, c’est comme si j’étais emportée dans des vagues. Le lendemain j’ai l’esprit plus clair, plus concentré », explique la quinquagénaire.

C’est au début de la pandémie, alors que le sommeil des confiné·es était plus perturbé que jamais, que ces vidéos se sont multipliées. En quelques clics, YouTube donne accès à un large choix de séances de yoga, méditation, hypnose ou sophrologie pour s’endormir. Alors pour répondre à la demande, la sophrologue Carole Serrat, associée au musicien Laurent Stopnicki, s’est lancée dans des séances en ligne qui mêlent l’art à la thérapie : « Beaucoup de gens posent leur téléphone près du lit et s’endorment, bercés par l’association de la voix et de la musique ». La mayonnaise semble prendre puisque le duo vient de créer une collection d’ouvrages pour Audible, une appli de livres audio et de podcasts.

Pauline Allione
Pauline Allione
Journaliste