Grâce au RGPD, nos données sont mieux protégées

Plutôt vrai

À condition que chacun prenne sa part. Entré en vigueur il y a cinq ans, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) a fixé des règles, afin d’encadrer les pratiques quant à la collecte et à l’utilisation des données personnelles des internautes en Europe. Jusqu’ici, ce domaine relativement nouveau n’était pas vraiment régulé. Le RGPD a changé la donne. « C’est en effet une grande avancée ! Il permet d’harmoniser les règles en Europe, en donnant un cadre clair à l’ensemble des professionnels. D’ailleurs, vous le voyez très concrètement : à chaque fois que vous allez sur un site, on vous demande d’accepter ou non de partager tel ou tel type de données. Cela rend du pouvoir au consommateur », souligne Julien Pillot, économiste et enseignant-chercheur spécialisé sur ces questions. L’internaute peut voir clairement ce que le site (ou l’application) souhaite savoir de sa personne. À lui ou elle d’accepter ou de refuser l’exploitation de ses données. La difficulté : beaucoup ont encore le réflexe de cliquer sur le bouton « J’accepte » sans prendre le temps de vérifier ce que le site s’apprête à récolter.

Laura Makary
Laura Makary
Journaliste