Malgré une course toujours aussi acharnée pour la connaissance, le QI moyen connaît une baisse depuis plusieurs années en Occident. Si l’on ajoute l’augmentation des maladies neurodégénératives, vieillir fait de plus en plus peur. Un contexte propice au progrès de la brain tech dont les promesses en matière de possibilités curatives et de perfectionnement oscillent entre admiration et méfiance. À l’image de l’incontournable Elon Musk, de nombreuses personnes envisagent le destin entremêlé de l’intelligence humaine et de l’intelligence artificielle. Même si les projets qui foisonnent pour améliorer les capacités humaines me fascinent, je n’en reste pas moins vigilant devant les dérives qu’ils pourraient entraîner. Entre risques et avantages sur la société ou sur le plan personnel, les capacités des implants neuronaux sont destinées à changer nos vies. À l’aube de leur avènement, il semble déjà ne plus y avoir de retour en arrière possible.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !