Vraiment pratique ?

Plus d’un Français sur quatre utilise une application pour scanner le code-barre de ses produits alimentaires, selon une étude de l’IFOP datée d’octobre 2019. L’objectif de ce geste, désormais banal, est de connaître la composition exacte de l’aliment, ainsi que ses effets sur la santé. Mais ces outils technologiques influencent-ils nos actes d’achat ? Oui, selon Yuka, première application du genre à avoir été adoptée par les consommateurs français. 94 % de ses utilisateurs auraient déjà renoncé à acheter certains produits en raison de leur note trop basse sur l’application (étude du cabinet Kimso commandée par la start-up française). « Nous apportons de la transparence, et lorsqu’on sait ce qu’on achète, on commence à remettre en question ses habitudes alimentaires. L’acheteur sait également que son geste a un vrai impact sur les industriels de l’agroalimentaire », justifie Julie Chapon, co-fondatrice de Yuka.

Marie Frumholtz
Marie Frumholtz
Plume Journaliste