Des dieux et déesses de l’Olympe aux délires futuristes transhumanistes, l’immortalité est le fantasme absolu, la transgression ultime. La mortalité est la dernière frontière entre l’être humain et le divin. Au fil des siècles, cette quête de la vie éternelle va de pair avec le progrès technique, à mesure que l’attrait pour la religion faiblit et que les sociétés se sécularisent. La vie après la mort n’est plus la seule affaire d’un être supérieur, elle devient celle des êtres humains. Rien de plus normal alors que nos imaginaires aient fait de la lutte contre la mort une figure récurrente ! En littérature, Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde, publié en 1890, met en scène un homme qui ne vieillit pas ; des personnages de fiction comme Jon Snow dans Game of Thrones de George R. R. Martin (1996), défient la mort en étant ramenés à la vie… La fascination au cours des siècles pour les zombies, loups-garous et autres vampires, de Dracula à la saga Twilight, réside en l’immortalité de ces personnages fantastiques qui empruntent à l’apparence humaine. Plus récemment, la série de science-fiction Altered Carbon met en scène un futur dans lequel les humain·es contournent la mort en transférant leur esprit d’un corps à l’autre. Ce scénario dystopique prendra-t-il corps dans les prochaines années ?

Du côté de la science, la recherche s’active pour tenter de trouver des solutions à la déliquescence humaine. Le travail de ces scientifiques ? Étudier les prouesses biologiques présentes dans la nature et rechercher des correspondances appli- cables à l’espèce humaine pour retarder son processus de vieillissement.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !