#chapeaulartiste

Le hacker, qui s’est présenté sous le pseudo de Mr White Hat, a en effet restitué la somme quelques heures après le vol, précisant que son idée n’était pas de voler mais plutôt de démontrer une faille dans le système de sécurité. Une action que l’on peut qualifier de louable, et que l’entreprise n’a pas manqué de récompenser… de la coquette somme de 500 000 dollars. Il faut dire qu’elle repart gagnante dans cette histoire, puisqu’elle peut ainsi tirer les leçons et améliorer son système de sécurité. Ce hacker fait partie des hackers éthiques, des professionnels dont le métier est de hacker leur client·e. Les premiers hackers apparaissent dès les débuts de l’informatique, dans les années 1950, au MIT (Massachusetts Institute of Technology). Leur métier consiste à chercher à résoudre un problème technique, mais avec une approche différente, plus créative, et en faisant appel à leur imagination, comme on dit en anglais : out of the box, « en dehors du cadre ». De ce creuset ont émergé les pirates, celles et ceux qui, passé·es du côté obscur de la force, sont souvent associé·es, non pas à Dark Vador, mais au dark web. On les appelle aussi les black hats, en opposition à nos hackers bienveillants, les white hats. Une référence qui nous vient tout droit des westerns-spaghettis, où s’affrontaient des chapeaux noirs et chapeaux blancs. On trouve même des grey hats, des chapeaux gris, qui, vous l’aurez deviné, oscillent entre les deux.

Les white hats ne sont en fait ni plus ni moins que des in- génieur·es en cybersécurité et souvent des passionné·es dans le domaine. Leur métier consiste à faire des tests d’intrusion. Aujourd’hui, de nombreux secteurs ont besoin de leur talent : l’industrie, la banque, l’assurance… Il faut dire que les cyberattaques n’ont cessé d’augmenter ces dernières années, notamment depuis le confinement. Alors avec la montée en puissance des cryptomonnaies, les hackers éthiques ont de beaux jours devant eux ! S.C.

Cette chronique a été diffusée sur France Inter pour la première fois le 20 août 2021 dans l’émission Un monde nouveau animée par Mathilde Serrel et par Sonia Chironi.

Sophie Comte
Sophie Comte
Conteuse numérique
Je suis convaincue que le numérique s'adresse à tous, et je vous le raconte ici. Egalement cofondatrice et rédactrice en chef de Chut.