Le confinement dû à la pandémie de coronavirus a mis un coup d’accélérateur aux réseaux sociaux de proximité, devenus des relais précieux d’actions solidaires. La startup nantaise Allovoisins, qui compte trois millions de membres, s’est distinguée en renonçant à toucher ses habituelles commissions liées aux échanges de services entre voisin·es pendant toute la durée de la crise sanitaire. Garde d’enfants, livraison de courses, promenade du chien dont le maître est alité, achat de médicaments pour une personne malade ou démarches administratives figurent parmi les services recherchés sur la plateforme, dont le trafic est en hausse de plus de 50 % moins d’une semaine après l’annonce du confinement, selon le quotidien régional Ouest France. 

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !