Quoi de neuf, Docteur ?

D’après plusieurs études parues depuis le début des années 2010, nous passerions quatre heures par jour sur nos smartphones. Quatre heures, cela vous parait énorme ? C’est que, parmi les différentes connexions de la journée, il y a aussi celles qui ne durent que quelques secondes (une notification Facebook, un post Twitter, etc.) et qui mises bout à bout, s’avèrent sacrément longues. Rappelons que ce type d’actions répond au symptôme de la « nomophobie », autrement appelé FOMO pour « Fear Of Missing Out ». Ce syndrome a pris toute son importance avec l’avènement de nos intelliphones. Il se manifeste par la peur de rater quelque chose qui nous parait important. Alors que finalement, pris avec du recul, la photo de votre ami Tom en vacances à Venise n’était peut-être pas si importante que cela.

Lire aussi : Chloé Tournier : « Donnons à chacun les clefs d’une prise en main mesurée et maîtrisée du digital »

Pour beaucoup d’entre nous, il est très compliqué de vaincre cette addiction. Il suffit d’une seconde d’inattention, et nous voilà déjà en train de scroller frénétiquement sur Instagram, lançant des likes à tour de bras. Et cela ne nous arrive pas seulement dans les moments de solitude, comme dans les transports mais bien en tête-à-tête avec nos amis. Vous avez sûrement vécu ce moment où votre ami a perdu le fil de la discussion pour errer sur Facebook ? Ce télé-snobage a désormais un nom : le phubbing (contraction de phoning et snunbing).

Alors, la détox digitale, il serait temps de s’y mettre non ?

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Liberté

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !