Clément Merville, assis dans un fauteuil confortable avec vue sur la mer, répond à nos questions. L’originalité ? Son bureau aux allures de maison d’architecte n’existe pas. Du moins, il n’existe que dans le métavers Teemew*. Pour remettre les pendules à l’heure : le métavers se définit comme un espace numérique dans lequel on peut se retrouver alors qu’on est à distance, dans un univers en 3D et avec un avatar. Avec Manzalab, son entreprise pionnière en la matière, Clément Merville a longtemps réfléchi à la question de l’avenir de l’influence.

Le fondateur de ce métavers d’entreprise imagine trois niveaux distincts d’influence. Le premier concernerait l’ensemble des objets comme les NFT (Non Fongible Token, ou « jetons non fongibles »). Tenues, accessoires, tatouages animés… Tout serait à vendre. « Une personnalité influente dans le monde réel peut, en montrant son avatar, inciter à l’achat d’objets virtuels », imagine Clément Merville. Ce monde virtuel permettrait aux influenceur·ses d’être partout et nulle part à la fois : « Avec des intelligences artificielles bien programmées, on peut multiplier ses propres apparitions et montrer encore beaucoup plus les objets que l’on veut mettre en avant. »

Le deuxième niveau, lui, s’attacherait à faire vivre des expériences, comme par exemples des directs partagés par des influenceur·ses, à partir de leurs propres yeux : « L’influenceur peut dire : « À partir de 17 heures, je serai en live et j’irai écouter tel concert puis rencontrer les artistes en backstage. » Le tout grâce aux classiques flux vidéo et son, mais aussi au flux haptique : grâce à une combinaison, les sensations du toucher sont retransmises à distance. 

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Liberté

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !