« Nous avons tendance à nous méfier de l’idée d’habituer les lecteurs à trouver notre journalisme ailleurs. » Dès 2019, Mark Thompson, le directeur général du New York Times, fait part de sa défiance des kiosques numériques dans une interview accordée à l’agence de presse américaine Reuters. Un an plus tard, son journal se retire d’Apple News, l’agrégateur de d’articles de la marque à la pomme.

Dans un article, le vénérable journal quotidien new-yorkais explique que ce divorce à l’amiable s’est en partie basé sur la politique commerciale agressive d’Apple, qui prend 30% sur tous les abonnements souscrits via son service. L’an dernier, la firme californienne est venue ajouter une offre Premium à son kiosque : Apple News +. Là aussi, elle se taille la part du lion. Apple capte la moitié de ces revenus et les médias l’autre moitié. Face à ces pratiques, le retrait du New York Times pose question : les kiosques numériques ne sont-ils pas une fausse bonne idée pour une presse inlassablement en crise ?

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !