Fuite de données de Doctolib, plainte contre Doctissimo pour infraction au RGPD, recours contre le Health Data Hub… Durant tout l’été, le Covid n’a pas été le seul sujet d’actualité. La question de l’utilisation et de la protection des données personnelles de santé des citoyens et consommateurs est régulièrement revenue sur le devant de la scène. De quoi interroger sur nos propres pratiques, qu’elles soient collectives ou individuelles, quant à ces données aussi intimes que sensibles. Le sujet est important. Selon une étude Odoxa de 2017, 72 % des Français estiment que leurs données de santé peuvent faire avancer la recherche. En revanche, hors de question de le faire aveuglément : 52 % accepteraient de les partager à condition de savoir à quelles fins elles seraient utilisées, 51 % à qui elles seraient transmises. 50 % de faire valoir son droit d’opposition à tout moment. Et pour 14 %, la réponse est claire : ils ne transmettraient leurs données de santé personnelle « en aucun cas », au-delà de leurs propres professionnels de santé.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Liberté

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !