Blockchain, vers un internet de la confiance ?

Et si la blockchain n’était pas encore la technologie rêvée ? Et si nous n’en étions qu’aux prémices d’une technologie sur laquelle toute une communauté de spécialistes fonde de nombreux espoirs, peut-être en vain ? Face à cette blockchain encore balbutiante, certains spécialistes, à l’image de David Chaum, figure mondiale de la cryptographie et inventeur du digital cash dans les années 90, alerte sur deux points pour lui essentiels :

  • Il est primordial de développer des algorithmes quantiquement résistants, car selon lui, si la NSA, la CIA ou tout autre organisme parvient à développer un système quantique réellement fonctionnel et qu’ils veulent détruire les cryptomonnaies, ils seront en mesure de le faire.
  • Par ailleurs – et c’est ce que David Chaum considère comme le combat le plus important de nos vies et de notre temps, pour nous, mais aussi pour les générations futures – pour que la blockchain ait de l’avenir, la mise en place d’une réelle protection de nos données est essentielle. A l’entendre, lors du dernier Blockchain Paris Summit en avril 2019, les lois et protections actuelles sont insuffisantes. La boîte de Pandore de la surveillance globalisée a été ouverte et si nous n’allons pas vers un TrustNet, alors dans peu de temps, un impérialisme numérique verra le jour sans aucune possibilité de marche arrière.

Cela signifie que, pour que la blockchain soit un outil sur lequel faire reposer une réelle confiance, il faut aller encore plus loin dans sa construction algorithmique et lui permettre ainsi de s’affranchir le plus possible des tiers dit de confiance, afin qu’elle créé des chaînes qui se suffisent vraiment à elles-mêmes.

Lire aussi : Quantique vs blockchain, que le combat commence !

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !