Réguler

La régulation de la pornographie auprès d’un jeune public semble faire consensus au sein de la classe politique. Suffisamment en tout cas pour que le gouvernement soutienne un amendement déposé en juin 2020 par Marie Mercier, une sénatrice LR (Les Républicains), et adopté pour compléter l’article 227-24 du Code pénal qui interdit la diffusion de messages pornographiques aux mineurs. Jusqu’ici, en dépit de la législation existante, accéder à des images pornographiques est un jeu d’enfant. 

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !