Peut-être avez-vous sorti et dépoussiéré pendant le confinement votre vieille liseuse offerte par belle-maman à Noël 2015 ? Si c’est le cas, vous n’êtes sans doute pas le ou la seul.e. Pendant cette parenthèse un peu irréelle, les mordu.es de lecture, privé.es de leurs librairies, celles-ci ayant dû fermer boutique pendant deux mois, ont cherché à s’approvisionner ailleurs. Si certains ont préféré relire des classiques ou épuiser leur pile à lire, une partie d’entre eux se sont tournés vers le livre numérique. Selon Livres Hebdo, « la plupart des plate-formes de vente de livres numériques [ont enregistré] des hausses d’activité de 75 à 200% » début avril.

A Bookeen, une entreprise commercialisant des liseuses et des e-book, « la hausse des ventes de livres numériques s’est révélée très forte, de plus de 50% par rapport au mois d’avant », explique son fondateur Michaël Dahan. Et si la vente d’appareils a été freinée par la fermeture des boutiques physiques, celle sur les sites en ligne a été multipliée par quatre. « Le marché croît naturellement au fil des années mais nous avons remarqué une accélération liée au confinement. Le livre numérique est devenu une véritable option parmi d’autres », assure l’entrepreneur.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !