L’ebook n’est pas prêteur, c’est là son moindre défaut

La technologie e-Ink permet de s’approcher du format papier en confort de lecture, toutefois, le plaisir de tourner une page n’est pas le même. D’autant qu’il est souvent agréable de tenir en mains un livre dont on apprécie la lecture, comme une façon de garder les mots et les émotions associées près de soi. Mais au-delà de la sensation de lecture, l’ebook déçoit également sur d’autres facteurs clés. En effet, bien souvent, un livre peut avoir une seconde vie, voire une troisième ou une quatrième. Il peut faire le tour d’une famille, d’un groupe d’amis et s’échanger de mains en mains, dans un cercle vertueux de lecture. Mais voilà, sauf à prêter votre liseuse à vos proches, un ebook, cela ne se prête pas vraiment. Et si vous avez une liseuse Kobo, mais que votre ami ou sœur à une liseuse Kindle ou un iPad, vous allez souvent vous retrouver devant un sacré problème de compatibilité.

Par contre (petite cerise sur le gâteau du géant Amazon), si vous avez un kindle et que votre ami a un kindle, sachez que vous pouvez lui prêter un livre, pendant une période de 14 jours. Attention, cela ne vaut pas forcément pour tous les livres du catalogue, et les maisons d’édition françaises rechignent encore à se plier au jeu de l’emprunt. Quant aux autres liseuses, l’option n’est pas du tout disponible pour l’instant. C’est que les autres enseignes ne sont pas prêteuses. Certains éditeurs, à l’image de Bragelonne, proposent toutefois de seulement tatouer leurs ebooks, plutôt que de les verrouiller via DRM. Le tatouage donne la possibilité de retrouver l’acheteur originel d’un livre en cas de piratage ou de partage massif. Pour le tatouage, cela veut dire que le fichier acheté contient votre nom et votre prénom (on peut donc vous retrouver et vous poursuivre si besoin), tandis que le DRM bloque tout bonnement la copie du livre numérique.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Liberté

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !