Crowdfarming

Lorsque les deux frères Gonzalo et Gabriel Úrculo héritent d’une exploitation d’orangers près de Valence, en Espagne, ils se retrouvent confrontés à un problème : comment rentabiliser leur production pour en vivre ? Avec l’aide de Moisés Calviño, une idée germe : ils proposent leurs orangers à l’adoption via un site, CrowdFarming. En 2017, Juliette Simonin rejoint l’aventure : « On a décidé de faire ça plus globalement, dans l’Europe entière, et en variant les produits. »

Aujourd’hui, le site compte 180 producteur·rices et près de 300 projets, répartis dans quatre pays : l’Espagne, la France, l’Italie et l’Allemagne.

Amelia Morghadi
Amelia Morghadi
Journaliste