Plus que jamais vivants, nos territoires sont en mutation

La planète comptera bientôt 9 milliards d’habitants. Une nouvelle décennie s’ouvre à nous et pendant ce temps, la révolution de nos modes de vie se confirme. Nous ne pouvons ignorer les signes qui se font de plus en plus évidents. L’édition de cette année se penche sur les enjeux auxquels s’attaque l’innovation pour mieux vivre et habiter nos territoires. Cela passe par notre occupation des espaces, nos interactions et comment nous répondons à nos besoins vitaux, comme se loger et se nourrir.

Lire aussiHello world : le symbole d’une culture devenue numérique

Pour les entrepreneurs, les défis se font catalyseurs d’une volonté de proposer des solutions innovantes. Si vous êtes porteur de projet, ne manquez pas les conférences et les nombreux débats et opportunités d’échange, l’occasion de confronter votre projet à l’expérience partagée par les visionnaires et lors des panels de discussion. Les décideurs qui se questionnent quant à l’avenir de leur entreprise au sein d’une société en constante évolution pourront rencontrer des experts et des esprits créatifs, une bonne manière de concrétiser ses plans d’avenir.

Partir en expédition du familier à l’inconnu

Près de chez nous

Nous sommes de plus en plus nombreux, notre occupation du territoire se doit d’être à la fois résiliente et douce. Ici, la construction et le design d’espaces tentent de résoudre la problématique du logement dans le temps. L’écoconception et le biomimétisme présentent des solutions à long terme, qui tombent sous le sens à la fois économique et environnemental. Inspirez-vous des approches développées par les visionnaires et participez aux ateliers sur le sujet de la construction durable.

Au quotidien, l’innovation peut nous aider à changer notre manière de consommer. Inspirés par la prise de conscience grandissante des citoyens, les commerces entrent dans la danse par le biais de l’anti-gaspillage et le commerce de proximité. Dans le même élan, nous observons un exode urbain exponentiel. Comment fournir la même qualité de vie dans les campagnes que dans les villes pour ces citadins qui ont pris la clé des champs? Justement, court-circuiter les schémas de production à grande échelle ne serait-il pas la réponse à nos maux de sociétés globalisée? Hervé Matthieu Ricour, Engie, et Alexandre Coster, Baobab+, discuteront du potentiel de l’autoproduction et d’économie collaborative.

Tous au vert donc! Nous le savons, la redynamisation l’industrie française est liée au produire local. Ce dernier s’arme de solutions numériques pour redonner vie à nos terres et réveiller toutes ces petites agglomérations tombées dans l’oubli. L’ancien ministre et entrepreneur Arnaud Montebourg fait partie de ces voix qui s’élèvent pour soutenir les démarches de production locale, il fera l’état des initiatives actuelles et évoquera des orientations d’avenir.

 

Par-delà nos frontières

Proche de chez nous, la crise européenne bat son plein, Roxanne Varza, directrice de Station F, viendra expliquer comment la situation actuelle touche l’écosystème des start-ups françaises. Pour tout entrepreneur. e et décideur. se qui a les yeux tournés vers l’international, l’Afrique présente un El Dorado attrayant. Alisée de Tonnac, co-fondatrice de Seedstars Groupe, expose les possibilités uniques offertes par le développement du continent, dont la croissance mondiale a été trop longtemps sous-estimée. Un autre continent porteur ne sera pas en reste, l’Asie et ses rebondissements économiques seront également le sujet d’une conférence.

Il sera question aussi de percer les secrets de la longévité en écoutant Vincent Valinducq raconter les «zones bleues», ces fameuses contrées où on vit plus heureux et plus longtemps. Puis pousser plus loin, beaucoup plus loin, l’aventurier Matthieu Tordeur est allé jusqu’en Antarctique, il est revenu raconter son épopée. En parlant de voyage, plus de personnes aujourd’hui peuvent voir le monde et s’exposer à de nouvelles cultures. En revanche, le tourisme de masse et ses effets dévastateurs se fait de plus en plus ressentir. Eric de la Bonnardière, CEO d’Evaneos, donne des clés pour devenir un meilleur touriste.

Bien évidemment, la course à l’espace, aussi lointaine que fascinante, sera de la partie. Barbara Belvisi, Interstellar Lab, tire les leçons de l’exploration de la tant convoitée planète Mars pour mieux vivre sur Terre.

Ça chauffe, ça déborde, lisons les signaux que nous envoie la planète

Apprenons à vivre en symbiose avec la nature avec Luc Jacquet, réalisateur du documentaire primé «La marche de l’empereur». Ignorer la pollution des océans pourrait bien être un crime ces jours-ci. Simon Bernard, Plastic Odyssey Expedition, examine l’inquiétante éventualité d’océans sans poissons.

Nous connaissons tous certaines conséquences du changement climatique telles que la montée des eaux, les températures qui battent des records, des forêts qui s’embrasent. Allons plus loin avec Jean-Christophe Combe, Président de La Croix Rouge française : des communautés sur la route créant des flux migratoires inconnus, notre santé impactée par une insécurité alimentaire grandissante et le retour en force des épidémies.

Lire aussi : En Martinique, le numérique lutte contre le réchauffement climatique

Vous l’avez compris, l’écoanxiété en gagne plus d’un en ces temps d’urgence climatique, alors on décide de ne plus prendre l’avion pour le week-end ou de faire ses courses chez des maraîchers locaux. Dans un débat qui s’annonce stimulant, Sophie Chambon Diallo, qui s’occupe du développement durable au sein de la SNCF, Julien Honnart, fondateur de Klaxit, et Elliot Lepers, designer politique, explorent les nouveaux comportements induits par cette prise de conscience et l’avènement d’une mobilité 4.0 contre toute attente plus lente et verte. Pour combattre l’anxiété ambiante, choisissez l’information pour mieux réagir, se préparer et surtout participer l’élaboration de solutions.

Face à tous ces enjeux sociaux et environnementaux, la raison d’être de l’entreprise évolue, qui n’a pas une stratégie RSE aujourd’hui? Par ailleurs, les jeunes générations prennent dorénavant en compte les valeurs et les engagements de leur employeur. Sommes-nous en train de vivre une réelle évolution au cœur des entreprises, ou est-ce que du blabla? L’idée fait débat!

Reconsidérer le numérique comme un territoire vivant à part entière

Sujet brûlant de l’année 2019, la mystérieuse intelligence artificielle préoccupe et effraie. Courrons-nous le risque d’être dépassés par notre propre création? Un effet Frankenstein est-il possible? Va-t-elle transformer le monde comme nous le pensons et nous dicter nos moindres faits et gestes? Luc Julia, co-créateur de Siri et auteur du livre L’intelligence artificielle n’existe pas exposera sa vision d’une innovation plus en phase avec nos besoins qu’une suprématie de la machine. Jean Philippe Poirault, DG d’Atos, évoquera également l’idée d’une transformation forcée par la technologie.

Surveillance sur les réseaux sociaux, piratages et abus du pouvoir omniscient de la data, vous sentez l’angoisse monter? Forcément il est légitime de se demander si la vie privée en ligne existera demain… David Carroll, un des lanceurs d’alerte du scandale Cambridge Analytica, décortique la question d’un nouveau modèle d’éthique pour nos pratiques numériques dans le respect des Droits de l’Homme.

Lire aussi : La high tech : le nouveau canal de l’espionnage moderne

L’éthique de l’internet concerne aussi les entreprises, dans un monde virtuel aux menaces protéiformes la cybersécurité fait partie intégrante de la gestion de son patrimoine. Certains hackers se sont reconvertis en gardes-frontières numériques, c’est l’occasion de plonger dans leur monde.

Comment vivre ensemble dans ces territoires multiples ?

Dans un monde ultra-connecté aux changements rapides, la question du communautarisme porte à confusion. Est-il possible de donner plus de place aux minorités et rééquilibrer les rapports de force? Ou au contraire, filons-nous vers de plus grandes fragmentations opposant les différents groupes? Une dissertation créative avec Shirley Souagnon. Autre question, comment embarquer les populations les plus démunies dans la révolution numérique? Frédéric Bardeau, co-fondateur de l’école Simplon, en a fait sa mission. Comme vous le savez, chez Chut! nous croyons dur comme fer au formidable outil d’inclusion qu’est le digital. À vos agendas!

Informations pratiques

Quand? Les 30 et 31 janvier 2020, de 8 h 30 à 18 h
? Le CENTQUATRE, 5 rue Curial 75019 Paris
Comment? Sur inscription via la billetterie.
Bonus, -30 % avec ce code promo : 
CHUTMK20

Maï Trébuil
Maï Trébuil
Digital Nomade
Fascinée par la relation entre l'humain et la tech, je décrypte les tendances innovantes qui tentent de répondre aux enjeux sociétaux d'aujourd'hui et de demain. Éternelle curieuse, je m'inspire de mes déambulations de digital nomade, avec ou sans connexion.