Vincent « Vinz » Kanté (53 000 abonné·es sur Instagram) fait figure de précurseur (francophone) de l’influence. En 2010, celui qui a désormais créé un média — Limit — consacré à l’écologie, engrange en quelques mois plusieurs centaines de milliers d’abonnements sur son compte Facebook. « YouTube, en Belgique, commençait à peine à être un truc, explique-t-il. Je me suis vite retrouvé avec une autorité organique, un vrai pouvoir sur les gens. Quelque chose que je ne comprenais pas. » Les partenariats avec les marques se multiplient. L’argent coule à flot. Dès que sort un nouveau modèle de téléphone, il l’a en avant-première. Quand il a besoin d’une voiture de luxe, on la lui prête et le paye pour en faire la promotion. « J’organisais des jeux concours. Plus j’offrais de choses, plus j’avais d’abonnés. C’était quelque chose qui s’auto-alimentait. Un cercle vertueux, comme je disais à l’époque. »

Douze ans plus tard, c’est peu dire que son avis a changé. Celui qui dénonce « un cercle vicieux » a aujourd’hui délaissé l’influence traditionnelle. Entre-temps, il a lu les rapports du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) et a pris conscience qu’il participait « à un système néolibéral, un marketing super ostentatoire ».

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Liberté

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !