Une rentrée 2016 morose

Quelques chiffres pour commencer : Twitter, c’est aujourd’hui 313 millions d’utilisateurs, un chiffre impressionnant, mais qui comparé à ses homologues, fait figure de petit joueur. Derrière un nombre d’abonnés qui n’augmente en fait que faiblement, c’est le chiffre d’affaires et les bénéfices qui sont dans le rouge. Le Monde le publiait récemment, le réseau n’arrive toujours pas, et ce depuis ses débuts, à dégager de profits. A tel point qu’il s’est vu contraint en septembre dernier d’annoncer sa mise en vente. Les grands de la Tech américaine, Google, Microsoft, Saleforce, etc. ont approché le réseau, dans l’espoir d’exploiter… la data collectée par le site bien sûr. Mais ils ont rapidement été échaudés par son prix jugé prohibitif, et se sont désengagés un à un. Et puis Vine a tiré son chapeau, et Twitter a annoncé dans la foulée le licenciement de 350 salariés. Notre petit doigt nous dit que tout cela n’est pas de très bon augure.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Liberté

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !