Droping docs

Le nom est évidemment anglophone (contraction de « droping » et « documents »), et le concept nous vient tout droit de réseaux tels que Reddit, 4chan ou encore Pastebin. Le doxing, également orthographié « doxxing », peut se pratiquer à tout niveau, ce qui en fait une discipline vaste et pleine de surprises. On peut l’utiliser pour espionner, menacer, submerger de sms… Quant aux motivations, elles sont multiples. À l’échelon zéro, il s’illustre notamment lorsque l’ego d’un internaute est mis à mal. Dans le cadre des jeux en ligne par exemple, « tu as triché, tu m’as battu, je vais divulguer ton numéro de téléphone sur internet ». Cela vous paraît un peu léger pour en faire une affaire d’État ? Détrompez-vous, le doxing peut aller bien plus loin. En effet, divulguer des informations sur ses amis peut rester dans le domaine de la blague potache, à l’image de toutes ces photos de vous avec un œil plus haut que l’autre sur votre mur Facebook le jour de votre anniversaire.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !