Le numérique ou la mort à petit feu de la TV ?

« Les usages dictent notre stratégie et l’évolution des médias ». C’est l’un des premiers constats d’Éric Scherer, directeur de l’innovation à France Télévisions, à l’ouverture de cette journée futuriste. Et pour cause, ce ne sont plus vraiment les chaînes de télé qui dictent les règles désormais, ce sont surtout les usages. L’arrivée d’Internet, de YouTube, le débarquement de la VOD, puis du replay et enfin l’invasion de Netflix ont bouleversé la façon dont les Français consomment la télévision. Chez les plus jeunes, la télé ferait presque office de Minitel, tellement elle ne correspond plus à leur façon de regarder les émissions, les documentaires, les séries et les films. C’est bien simple, en 2017, les 15-24 ans ont passé plus de temps à surfer sur Internet qu’à regarder la télé. D’après Médiamétrie, 20 % des Français regardent la TV sans posséder de téléviseur. Et dernier chiffre clé : la consommation de replay a triplé en 3 ans pour atteindre 6 millions de téléspectateurs quotidiens. Il s’agit de ne pas attendre que l’orage passe pour les chaînes de télé, et bel et bien d’aller au-devant des changements, plutôt que de les subir. Comment ? Selon Éric Scherer, pour aller plus loin, il faut déjà mettre le numérique à égalité avec la télévision. Dans cette guerre de l’attention qui s’est instaurée, les chaînes de télévision, qu’il s’agisse des grandes chaînes historiques ou des chaînes enfouies au fin fond des FAI, n’ont plus choix : il faut changer ou périr.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !