Elon Musk

#tweetaddit

44 milliards de dollars : c’est le prix qu’était prêt à débourser Elon Musk pour racheter Twitter. Depuis l’annonce de l’accord le 25 avril dernier, l’homme le plus riche du monde menait la vie dure à la direction du réseau social, multipliant les annonces contradictoires et les tweets assassins sur son profil aux 95 millions d’abonné·es. Une chose est certaine : en bon libertarien, Musk souhaite restreindre la politique de modération des contenus. Ce qui n’est pas pour déplaire aux conservateurs américains, dont de nombreux comptes Twitter, notamment celui de Donald Trump, ont été suspendus.

Edit : le 8 juillet, le patron de Tesla et fondateur de Space X a finalement annoncé qu’il refusait d’acheter le petit oiseau bleu au motif que celui-ci aurait transmis de fausses informations sur le nombre de comptes faux ou dormants. La réponse de Twitter ne s’est pas faite attendre. Le 12 juillet, le groupe a engagé des poursuites contre le milliardaire. A la justice, désormais, de déterminer si l’acquisition doit ou non avoir lieu.

La rédaction de Chut !
Chut ! est un magazine de société qui prend le temps d’observer l’impact du numérique sur nos vies.