Dans son bureau, devant ses multiples écrans d’ordinateur et face à une immense baie vitrée ouverte sur la cour, Dominique Clyti consulte météo et relevés d’évapotranspiration. À la tête d’une exploitation de 330 hectares à Fontenay-de-Bossery, près de Nogent-sur-Seine (Aube) et prestataire de service sur les terres d’un collègue, cet agriculteur de 59 ans cultive oignons, colza, soja, blé, betteraves, orge de brasserie, luzerne ou encore pommes de terre. Des cultures plus ou moins gourmandes en eau.

Chaque jour, d’avril à mi-août, s’il ne pleut pas, ses quatre ouvriers agricoles, ses « chauffeurs » comme il les surnomme, déploient les fameux enrouleurs, ces grandes bobines de tuyaux longs de 400 à 800 mètres, pour irriguer ses terres. On les voit au loin cracher de l’eau, arroser et créer, quand le soleil est au rendez-vous, de petits et éphémères arcs-en-ciel. Le lendemain, les ouvriers les installent sur une autre parcelle. Ces appareils sont cependant capricieux. Cailloux dans les tuyaux, usure, pression insuffisante… Un rien peut perturber l’irrigation. Et, lorsqu’ils travaillent à plusieurs kilomètres de ces grands engins, patron et employés n’ont pas immédiatement conscience des dysfonctionnements de la journée.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !