Consommer bio, c’est un premier pas que nous sommes de plus en plus nombreux à faire. Mais ne faut-il pas aussi consommer local ? Ou je veux en venir ? S’il est devenu essentiel de s’intéresser au mode de fabrication d’un produit, il faut également prendre en compte son moyen de transport, surtout à l’ère d’une économie globalisée et lorsqu’on sait aujourd’hui ce que consomment les transports de marchandises. Par exemple, l’aviation représente aujourd’hui 2 % des émissions de CO2 dans le monde et l’ensemble du commerce maritime en 2015 a émis 932 millions de tonnes de CO2. Et pourtant, les transports ne seraient plus les seuls à devoir être montrés du doigt. En effet, Internet n’est pas à la traîne puisqu’il polluerait 1,5 fois plus que l’aviation. En route pour un tour d’horizon sur ce web de notre quotidien.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !