Pour vivre heureux, vivons caché.es ?

C’est un constat malheureusement assez connu : quand on travaille dans le secteur des nouvelles technologies, on est très souvent un homme, blanc, hétérosexuel cisgenre, diplômé. La part des femmes en tech et dans le numérique a du mal à atteindre les 20%, et la question de la diversité des orientations sexuelles et de genre au sein de ces industries reste épineuse. Selon le 4ème Baromètre du Boston Consulting Group de 2018, 80% des répondant.e.s LGBT+ se déclarent prêt.e.s à se « outer » au travail… Mais seulement la moitié le font. Selon ce baromètre, plus d’un tiers des LGBT+ considèrent que le fait de « faire son coming out » pourrait être un frein à leur carrière professionnelle.

« Je me retrouvais la seule meuf dans un aréopage de mecs blancs », se rappelle Marine Rome, ancienne directrice de Lesbians Who Tech à Paris, une communauté de femmes LGBT+, de personnes trans et non-binaires qui gravitent autour du secteur de la tech. Alors qu’elle se rend à San Francisco dans le cadre de son travail, Marine Rome découvre ce réseau, qu’elle décide d’implanter en France. Au premier événement, alors qu’elle espère une dizaine de participant.e.s, une centaine de personnes se retrouvent.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !