Un hackathon dédié à la sécurité des femmes

 À l’initiative du laboratoire ouvert et citoyen La Paillasse et du réseau de dirigeantes dans l’innovation Pink Innov, avec le concours de la SNCF, du programme transdisciplinaire Reboot Campus et de l’agence Nod-a, le hackathon Be Safe Challenge propose à toutes et à tous de partager ses idées pour améliorer la sécurité des femmes dans les transports.

Et malheureusement, il y a de quoi de faire. Incivilités, harcèlement de rue et dans les transports, sentiment d’insécurité, cyberviolence et violence au quotidien, la sécurité des femmes est un problème de société. Si le sujet est largement débattu dans les médias ces dernières années, peut-on en parallèle observer une amélioration des comportements ? Les chiffres malheureusement ne sont pas glorieux : une femme sur deux* a peur de sortir seule et la majorité des utilisatrices des transports en commun déclarent avoir subi, au moins une fois dans leur vie, des violences sexistes et sexuelles.

Lire aussi : « Il ne faut plus avoir peur de devenir développeuse web »

Même les startups de la Tech rechignent à se creuser les méninges pour trouver des solutions : « la sécurité dans les transports est clairement l’un des parents pauvres de l’innovation, témoigne Cléa Bauvais, en charge de la promotion de l’événement. Notre ambition avec le Be Safe Challenge est de rapprocher plusieurs acteurs, associations féministes, startups de la Tech et chercheurs, en urbanisme principalement. Ce ne sont d’ailleurs pas les initiatives qui manquent d’ailleurs, il existe plein d’expérimentations qui méritent d’être plus connues ».

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !