Avec la crise sanitaire et le confinement, nos vies ont été plus numériques que jamais. Peut-on encore se déconnecter ?

Francis Jauréguiberry : Nous nous sommes habitués à être connectés dans un nombre grandissant d’activités. Mais, paradoxalement, plus il y a de télécommunications, plus le face à face physique manque. Et c’est l’une des grandes leçons de cette période. Avec le confinement et le télétravail, les gens sont arrivés à un trop plein médiatique qui peut faciliter cette déconnexion. Beaucoup avait hâte par exemple de revenir sur leur lieu de travail au moment du déconfinement. Car, la vie professionnelle, ce n’est pas seulement accomplir son travail derrière un ordinateur. C’est discuter avec ses collègues autour de la machine à café. C’est aussi tout l’informel qui se tisse lorsqu’on est en rendez-vous avec quelqu’un… Le soupir, le regard passent à la trappe par écrans interposés.

La séparation entre l’espace public et l’espace privé a aussi été bousculée. Une tension s’est révélée entre la volonté de se connecter pour s’évader et la volonté de se déconnecter pour préserver un espace à soi. Finalement, il est apparu plus fortement ce besoin d’apprendre à gérer la connexion et la déconnexion. La connexion, c’est l’efficience, l’immédiateté, la facilité, la distraction, alors que la déconnexion, c’est se retrouver face à soi-même et ceux qui nous entourent.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !