« Ma santé mentale varie beaucoup. Certains soirs je vais me coucher en pleurant, en ayant envie de tout arrêter, et le lendemain je vais me lever comme s’il ne s’était rien passé, que tout allait bien », confie Elsa, 19 ans, étudiante en ergothérapie à Montpellier. Il y a quelque temps et en parallèle de ses séances avec un psychologue, elle a téléchargé l’application Mon Sherpa, un chatbot (en français « agent conversationnel ») avec lequel on peut évoquer ses problèmes, faire des exercices de respiration ou trouver des ressources rédigées par des médecins. Le tout, directement sur son smartphone, 24 h/24. L’application lui propose de répondre à des questions pour centrer ses problématiques, ainsi que des astuces pour aller mieux. « Il est également possible de « converser ». C’est un ordinateur, mais cela peut faire du bien de poser à l’écrit ses ressentis », ajoute Elsa. Isolement, anxiété, dépression, idées noires… La pandémie de Covid-19 et les différents confinements ont vu émerger une recrudescence des pathologies liées à la santé mentale. Sur nos smartphones et sans prescription médicale, de nombreux chatbots, applications, tchats en ligne se multiplient dans l’objectif d’améliorer ou du moins de préserver notre moral. Recevoir un soutien, une écoute, quelques conseils… peut s’avérer précieux. Une multiplicité de services qui s’adaptent à nos nouveaux usages numériques. « Quasiment tout le monde a un smartphone et un accès à Internet. C’est essentiel d’avoir une pratique du soin et un accès à différents formats, contenus ou outils thérapeutiques. Ça laisse une liberté de choix », résume Clara Falala-Séchet, psychologue clinicienne et psycho-thérapeute, co-créatrice d’Owlie, lancé en septembre 2018.

Owlie, c’est le nom de cet agent conversationnel de soutien psychologique, qui se présente sous la forme d’une petite chouette bicolore. À chaque discussion, Owlie demande ce dont on a besoin pour aller mieux : de vider son sac en parlant, d’agir directement sur ce qui nous pose problème via des exercices, de comprendre ce qui se passe à travers des modules ludiques… Le chatbot propose plusieurs options et exercices afin de répondre de manière optimale à la personne qui le contacte, à travers 90 modules d’exercices, d’informations et de boucles d’échange.

Pauline Ferrari
Pauline Ferrari
Journaliste Tech
Mes domaines de prédilections : nouvelles technologies, féminismes, sexualités, cultures web et tréfonds d'internet.