Destination Google Earth

Disparu le temps passé à l’agence de votre quartier, à choisir un séjour en fonction de la couleur des photos. Terminée aussi l’attente au téléphone, le temps que les différentes compagnies veuillent bien vérifier vos disponibilités. Très tôt, le tourisme s’est digitalisé, c’est même l’un des secteurs qui a opéré le tournant de la digitalisation avant tous les autres. La disruption du secteur ne date en effet pas d’hier. Airbnb fait ses armes depuis 2008. Les blogs voyage avec les blogs beauté étaient aussi parmi les premiers sur la toile et ont eu de cesse de devenir de redoutables puissances d’influence. Et bien sûr, nous autres voyageurs, nous sommes rapidement appropriés l’Internet pour faire des recherches et organiser nous-mêmes le voyage de nos rêves. Les codes de l’e-tourisme se sont ancrés dans nos usages en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Nos voyages ne se font plus sans un comparateur de vol, une appli pour réserver en ligne et un blog voyage pour noter les bons conseils. Nous sommes déjà en vol sur Google Earth.

Lire aussi : AgriTech, quand les champs se connectent

Pour survivre, les acteurs traditionnels n’ont eu d’autre choix que de composer avec cette nouvelle réalité. Résultat ? Selon l’enquête menée par le cabinet Next Content en Mai 2018, les acteurs du tourisme réalisent 60 % de leurs ventes en ligne. C’est bien simple, la priorité dans le tourisme, c’est le digital. Et c’est bien connu, le touriste a la bougeotte. Il lui faut donc toutes les informations nécessaires format mobile. On parle ainsi de m-tourisme ou tourisme mobile.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Liberté

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !