C’est en 2014 que Charlie Williams et Damon Brown créent une appli de câlins, tout d’abord nommée Cuddlr, puis Spoonr. Lors d’un billet d’au revoir signant la mise hors ligne de l’application, les créateurs expliquent qu’ils ont essuyé beaucoup de problèmes techniques qu’ils n’étaient pas en mesure d’assumer pour un nombre restreint d’employés. Mais de leur propre confession, ils se demandent si les mœurs étaient prêtes. Si la raison de leur échec n’est pas dans son usage.

Tout partait plutôt d’une bonne idée, rencontrer des gens pour câliner. Un concept plutôt bon enfant. Les créateurs rappellent aux plus réfractaires « tout le monde n’a pas des proches avec lesquels ils peuvent avoir un contact platonique quand ils en ressentent le besoin » et tout le monde ne souhaite pas forcément avoir une connexion avec des gens qu’ils connaissent déjà ». Partant de ce postulat, pourquoi pas ! Il y a bien des gens qui se retrouvent pour danser, parler des langues étrangères, se faire des amis. C’est une forme de connexion. Sans câlin, pas d’appli. Mais alors le câlin jouerait-il les trouble-fêtes ?

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !