Le mensonge avec un grand F !

Condamné par les Nations Unies depuis la Seconde Guerre Mondiale, le mensonge délibéré pullule sur les médias en ligne. Certains pays comme Singapour durcissent le ton, rendant les fake news passibles de sanctions. Premier cas exemplaire, un politicien local a été récemment sommé de modifier son post Facebook jugé mensonger.

Sur les réseaux sociaux, nous avons le « like » et le « partage » facile et peu soupçonneux de la justesse des propos ou du contenu. Si bien que la sociologue des médias Divina Frau-Meigs, auteure de « Faut-il avoir peur des fake news ? » (Éditions de la Documentation française), se pose la question de la mission des médias, élargissant même sa cible à toute personne physique ou morale chargée d’informer un groupe d’individus (adultes ou enfants). Par ailleurs, elle voit les fake news comme une chance à saisir :

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !