Se former

« Moi, c’est Michèle, comme Michèle Morgan », lance avec assurance l’une des quatre personnes réunies en ce lundi de septembre, dans les locaux de l’Abrapa, une association d’aide et des services à la personne à Strasbourg (67). Hier soir, pourtant, la « jeune senior de 63 ans », comme elle se qualifie, n’en menait pas large à l’idée de suivre sa première séance de formation à l’informatique. Une petite boule nouait sa gorge, comme les veilles de rentrée des classes. « J’avais peur de ce qui allait se passer. De ne pas savoir faire. De mal faire. Peur que le formateur soit trop dominant pour que je sois en confiance », confie-t-elle. 

Ce matin, Michèle est rassurée. L’ambiance est détendue et le tutoiement de rigueur. L’esthéticienne retraitée crée avec soin son premier dossier numérique. « Le formateur explique bien ». René Spatz, formateur bénévole retraité, fait partie de celles et ceux qui ont bidouillé sur un ordinateur bien avant d’avoir un premier cheveu blanc. « Je fais de l’informatique depuis 1983 », lance-t-il à Michèle, Chantal, Frédéric et Patrice, ses élèves attentifs du jour. Ils ont signé un chèque de 85 euros pour onze sessions de formation d’une heure et demie. « À l’issue de ces séances, vous saurez ranger vos affaires sur l’ordinateur les doigts dans le nez et vous aurez même du plaisir à le faire », promet le formateur. Outre cette formation Windows, l’association propose d’autres sessions thématiques : prise en main d’un PC, Internet, photos, messagerie, traitement de texte et, depuis six mois, un nouveau cours sur tablette Android. 

Isabelle Maradan
Isabelle Maradan
Journaliste numérique
Tropisme pour les connexions entre êtres humains qui font bouger les lignes - pas que de codes - et combattent les inégalités, les divisions et les fractures - pas que numériques - avec ou sans 4G.