1/ Le rôle de la finance dans la lutte contre le dérèglement climatique est crucial

Vrai 

« La finance est le premier levier pour financer la transition écologique », affirme Andréa Ganovelli, cofondateur de Green-Got, une néobanque qui s’engage à ne jamais utiliser l’argent de ses client·es pour financer les énergies fossiles.  Le rapport d’Oxfam France « Banques : des engagements climat à prendre au 4e degré » (2020) montre ainsi que lorsque l’on prend en compte les émissions de gaz à effet de serre de nos comptes en banque, notre empreinte carbone double. En cause : les activités d’investissement des grandes banques et fonds d’investissement. Selon une étude publiée en juillet 2022 dans ScienceDirect, 200 entreprises contrôlent 98 % des réserves mondiales de pétrole, de gaz et de charbon. Un monopole qui représente un potentiel d’émissions estimé à 647 gigatonnes de gaz à effet de serre, soit un peu plus de trois fois le budget carbone dont l’humanité dispose pour limiter le réchauffement climatique à 1,5° C par rapport à l’ère préindustrielle. Pour parvenir à cet objectif, il est donc primordial de ne plus investir dans les énergies fossiles. Or l’on sait désormais à qui incombe cette responsabilité. L’étude de ScienceDirect démontre, en effet, que dix acteurs financiers « possèdent » à eux seuls 49,5 % de ce potentiel d’émissions. Parmi eux, on retrouve les gestionnaires d’actifs américains BlackRock et Vanguard, mais aussi le fonds souverain de la Norvège, le gouvernement indien et le royaume d’Arabie Saoudite. 

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !