Votre livre Numérique, compter avec les femmes s’ouvre sur une pionnière de l’informatique, Ada Lovelace. Pourquoi pensez-vous qu’il soit primordial de mettre en avant ces figures oubliées ?

Parce que c’est fair-play de le faire. J’ai fait des études d’informatique et je n’ai jamais entendu parler d’Ada Lovelace [mathématicienne du début du XIXe s., N.D.L.R.]. Or, j’ai entendu parler de Charles Babbage [mathématicien contemporain d’Ada Lovelace, considéré comme le « père des ordinateurs modernes », N.D.L.R.]. Aujourd’hui, les gens commencent à en parler, savent ce qu’elle a fait… Elle a été une sorte d’Alan Turing avant Alan Turing [mathématicien du début du XXe s. dont les travaux fondent l’informatique, N.D.L.R.]. Je voulais aussi montrer qu’à une époque où les femmes n’avaient pas le droit de s’intéresser aux sciences, certaines le faisaient quand même. C’est un exemple qui peut aider les jeunes filles à se sentir légitimes si elles ambitionnent d’étudier l’informatique.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !