Aujourd’hui, nous le savons, des millénaires d’évolution ont structuré notre cerveau à élaborer des stratégies intuitives permettant de gagner en efficacité et en rapidité pour le bien de notre survie. Ces opérations mentales inconscientes nous permettent au quotidien de prendre de nombreuses décisions et de réaliser des jugements, relativement complexes, avec un faible coût de calculs pour notre cerveau. Dans son livre, Les deux vitesses de la pensée, Daniel Kahneman, prix Nobel en sciences économiques en 2011, définit ces mécanismes de la pensée comme les heuristiques. S’opposant à l’effort mental et l’attention soutenue, les heuristiques se révèlent cependant inadaptés aux fonctionnements de notre monde moderne et conduisent à la mise en place de nos biais cognitifs. Plus de 250 biais cognitifs sont actuellement identifiés et exploités dans de nombreux domaines comme la publicité, le marketing et les réseaux sociaux avec une grande efficacité, par exemple, pour influencer le comportement des consommateurs.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Liberté

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 1 numéro par trimestre
    • Résiliable à tout moment
    • L'accès à la version en ligne
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !