« Le soldat doit être parmi les paysans comme un poisson dans l’eau. » L’adage de Mao Tsé-toung est souvent repris par les syndicalistes pour parler de leur position dans leur entreprise et vis-à-vis de leurs collègues. La pandémie puis le confinement annoncé le 16 mars 2020 auront été synonymes de grosse fuite de l’aquarium. Fini la cantine, la cafète, les frôlements dans les couloirs, la distribution de tracts et les tours de bureaux. On aurait pu croire que nos poissons n’en avaient plus pour longtemps.

Oups ! La suite de cet article est réservé aux abonné·es

Abonnez-vous pour nous découvrir, nous lire, nous soutenir !

  • Illimité

    14 
    Par trimestre
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • 1 an

    48 
    Par an
    • 48€ au lieu de 56€
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
  • Le Club

    150 
    Par an
    En savoir plus
    • 4 numéros par an
    • L'accès à la version en ligne
    • Une affiche offerte avec le 1er numéro en cours
    • Une participation à 4 conférences de rédaction par an
    • La cocréation de 4 tribunes du Club publiées dans le magazine

    Comment ça marche ? Par ici les infos !

J’ai déjà un abo

Je me connecte

Abonnement collectivité, contactez-nous !