Alors que les nouvelles restrictions tombent les unes après les autres et dans tous les pays, nous ne saurions davantage vous inciter à respecter au minima les directives gouvernementales, départementales ou encore communales. Nous ne nous ferons pas porte-parole des précautions à prendre, car nous n’avons pas l’autorité médicale pour le faire. Nous rappelons ici le lien vers les procédures à suivre que ce soit les principes de précaution ou en cas de suspections de symptômes : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Vous trouverez des réponses notamment dans la section « Les réponses à vos questions ».

Vous pouvez appeler le numéro vert 0 800 130 000 pour davantage d’informations, mais pour des questions médicales, il est recommandé de contacter le SAMU au 15.

Ceci étant dit, il nous semble plus que vital de ne pas céder à la panique ou à la déprime. Nous avons conscience que le climat ambiant met beaucoup de monde dans des situations désastreuses, que ce soit au niveau professionnel, financier, personnel, médical, etc. Mais un peu de douceur dans ce monde de brutes, un peu d’espoir dans ce monde apeuré, nous semble le strict minimum. Alors, explorons les coins les plus lumineux des internets pour que le côté clair de la force soit victorieux.

Que l’humour passe et que le virus trépasse

Rien de tel pour rassembler tout le monde que l’humour. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la webosphère en a à revendre.

Vous n’avez pas pu y échapper avec les médias ni lors des discours de notre cher président, les « gestes barrières ». D’aucuns vous diront qu’ils ne nous sauveront pas puisque ce ne sont pas des vaccins. Cependant, ils sont notre arme principale. Alors si vous avez raté la vague de détournement pour rendre amusants ces gestes ou pour les appliquer sans perdre son sens de l’humour, voici un petit florilège. Parmi les plus détournés, le nettoyage de main et le salut.

Fais pas ci, fais pas ça, va te laver les mains !

Parmi les gestes barrières, se trouve le nettoyage de vos mains. Un geste qui semble anodin, mais qui est très important. Ce n’est pas nouveau, les mains touchent à tout et sont par définition grandes porteuses de germes. On a pu voir des illustrations et affiches récapitulant la bonne façon de se laver les mains, ou encore la bonne durée de friction à respecter. Car la friction est importante dans le processus d’élimination des germes, au moins 20 secondes. Le temps d’un air de chanson me direz-vous ? Bingo ! Certain.e.s internautes nostalgiques nous ont ressorti des tubes des années 80s et 90 s. On peut d’ailleurs ici retrouver quelques suggestions de chansons à entonner durant le nettoyage.

Mais on a aussi des amateurs et amatrices de pop culture. On ne pourra que se délecter de ce détournement pour petits et grand, où notre trio de choc d’habitude si malveillant se fait porteur de la bonne parole. Et voici la Team Rocket de Pokemon qui nous indique les gestes à suivre.

Sois poli, dis bonjour, ne serre pas la main !

Parmi les gestes barrières, il convient d’éviter tout contact. De ce fait, les poignées de main, bises et autres accolades sont plus que prohibées. Qu’à cela ne tienne, encore ici, tout le monde y va de sa référence et de sa préférence. Historique, geek, musicale, toutes les inspirations sont bonnes à prendre. Soyons créatifs, saluons avec originalité ! Du salut de Spock dans Star Trek à la Macarena, en passant par la révérence.

Voir cette publication sur Instagram

✨ PSA ✨ #tokidoki

Une publication partagée par tokidokibrand (@tokidokibrand) le

Avec les nouvelles mesures en vigueur, il est plus que de rigueur de respecter la distanciation sociale. Là encore, il est difficile pour certain.e.s de se faire à ces nouvelles habitudes à prendre. Après le discours d’Emmanuel Macron le lundi 17 mars 2020, il est toujours autorisé de sortir pour aller faire ses courses si cela est nécessaire. Cependant faire la queue avec la distance appropriée est parfois complexe ou semble abscon. Pour se figurer cette distance « imaginaire », certain.e.s n’hésitent pas à la représenter de manière aussi lunaire que la situation dans laquelle nous sommes.

Ce qui fait la force de l’humanité, c’est sa créativité. On sait s’adapter. L’être humain a survécu à bon nombre d’obstacles, mais jamais seul. Et son meilleur outil en temps de confinement est décidément le numérique.

L’Homo Numericus, le nouvel animal social

Et si on profitait des internets pour garder le contact ? Car oui, dans une atmosphère où le contact IRL va être de plus en plus impossible, les technologies seront un peu notre bouée de secours des relations humaines : familiales, amoureuses, amicales, professionnelles, etc. Pour encourager et consolider ce lien social, l’espoir et le maintien des échanges seront la pierre angulaire de l’humain numérique.

All you need is hope

Alors que les supermarchés se vident et qu’on se croirait dans un épisode de The Walking Dead où c’est chacun pour soi, internet nous fait parvenir un peu d’humanité prise dans sa toile.

À présent, nous sommes dans la même situation que les Italiens, en confinement très strict, avec interdiction de sorties sauf raisons valables comme se rendre au travail ou pour des soins médicaux. Les lieux de sociabilités sont fermés, comme chez nous à compter du samedi 14 mars minuit.

Alors quand on sait que nous sommes tous et toutes très attaché.e.s à notre lien social, il faut improviser. Et quoi de mieux de surfer sur le web et de trouver de beaux exemples de cohésion sociale depuis les balcons des quartiers où les Italien.e.s chantent en cœur malgré la distance. L’Italie résiste sous le hashtag #AndraTuttoBene (Tout ira bien) comme les chinois.es avaient résisté sous le hashtag #WuhanJiayou (Wuhan, restez forts).

Les Basques ne traînent pas des pieds non plus pour se joindre au mouvement.

Ici tour de contrôle, vous me recevez ?

On ne saurait que trop vous conseiller de garder du lien. Avec vos collègues à qui vous pouvez envoyer des gifs humoristiques ou les meilleures memes du moment. Avec votre club sportif en vous envoyant de quoi continuer à garder la forme ou s’entraîner à la maison. Avec votre club de lecture en continuant à échanger sur vos livres du moment. En ligne à geeker en jouant aux jeux vidéos multijoueurs. Le lien social est quelque chose de naturel dont on a besoin, mais dans un climat propice à la panique ou la déprime, il devient essentiel. Textez, chattez, faites des visiocalls, des audios, faites des conversations discord. Restez connecté.e.s ! Bien sûr si les internets vous semblent un peu anxiogènes à certains moments à cause du trop-plein d’informations sur le virus, faites une pause avec une petite détox digitale. Trouvez des alternatives comme dans ce tweet.

Sur internet, la créativité se fait déjà sentir. Depuis la fermeture des derniers lieux de sociabilité samedi 14 mars et le durcissement du confinement lundi 17 mars, tout le monde met la main à la pâte. Les artistes sont de la partie. L’illustratrice Pénélope Bagieu et Garage Deloffre ont lancé avec humour le hashtag #coronamaison où à partir d’un modèle de base on peut dessiner sa maison « idéale » de confinement. Et les idées fusent sur la twittosphère…

Et si vous pensez que l’humanité a baissé les bras pour les festivités, que nenni ! La Saint-Patrick, c’est ce soir. Et on vous invite à faire un apéro visio avec vos proches (sans dévaliser le supermarché) mais vous pouvez aussi vous la jouer pub virtuel puisque certains bars ont l’ingéniosité et la témérité d’organiser un rassemblement virtuel. Preuve en est ce bar parisien Les caves alliées.

Et si après tout ça, vous n’avez toujours pas retrouvé votre foi en l’humanité, le groupe de musique les Dropkick Murphys offre un concert ce soir en live Stream. Rendez-vous à minuit ! L’Opéra de Paris a aussi annoncé mettre en ligne gratuitement ses spectacles pendant le confinement. Et il y a fort à parier que ce ne seront pas des cas isolés. Montrons de quel bois est fait l’être humain et serrons-nous les coudes (dans le respect des mesures de distances)!

Il n’est pas facile de garder son calme olympien en temps de pandémie. Qu’à cela ne tienne, on peut tous et toutes être là les uns pour les autres. Garder foi en l’humanité tient à chacun d’entre nous. Tout comme garder la tête froide ou notre humour. Nous sommes les artisans de la cohésion, chacun à notre échelle. Soyons téméraires, soyons solidaires face à ce virus qui nous a déclaré la guerre.

Gwendoline WEBER
Gwendoline WEBER
Ménestrelle numérique
Oscillant entre galéjades giffesques, modération bienveillante, veille im-pertinente, haikus récréatifs et designs amuse-oeil. VENI VIDI SHARED