« Le bitcoin, ça vous permet de gagner de l’argent sans investir beaucoup. C’est de l’argent qu’on peut toujours récupérer, c’est de l’argent virtuel » : c’est en ces termes que l’influenceuse Nabilla Vergara vantait, en 2018, les mérites de la plus célèbre des cryptomonnaies à plus de trois millions de personnes sur son compte Snapchat. Un exemple parmi tant d’autres, mais qui fera date : l’influenceuse sera la première à être condamnée à 20 000 euros d’amende pour « pratiques commerciales trompeuses sur les réseaux sociaux ». Au-delà de n’avoir pas précisé que sa story était sponsorisée, elle avait aussi fait passer le bitcoin pour un placement sûr. Ce qui est loin d’être le cas. Pire encore : en juin 2021, l’influenceuse américaine Kim Kardashian avait fait la publicité d’une cryptomonnaie, en post sponsorisé. Problème pour ses 317 millions d’abonné·es : c’était une arnaque.

Pauline Ferrari
Pauline Ferrari
Journaliste Tech
Mes domaines de prédilections : nouvelles technologies, féminismes, sexualités, cultures web et tréfonds d'internet.